Lutter contre les violences externes sur salariés

Partager sur :

Comment les employeurs peuvent-ils mieux protéger leurs employés ?

Vous avez certainement remarqué des campagnes de communication sur le thème du respect des salariés. Dans le privé comme dans le public, les affichages fleurissent sur le thème «on n’est pas là pour se faire insulter ».

Le problème est bien réel. Dans le "Rapport annuel sur l'état de la fonction publique (édition 2020)", 24.3 % des agents de la fonction publique déclarent avoir subi une « agression verbale de la part du public au cours des 12 derniers mois ».

L’Article L4121-1 du code du travail précise les obligations de l’employeur en matière de santé et de sécurité de ses employés.

« L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs (...) L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes. »

 

Les agressions verbales sont des violences externes qui font partie des risques psycho-sociaux reconnus par l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles). Il les définit ainsi*:


« Les violences externes sont des violences exercées contre un salarié (…) par un ou des individus extérieurs à l’entreprise (clients, usagers, patients…). L'ampleur actuelle du phénomène est préoccupante :

  • pour les salariés qui travaillent dans l’insécurité ou qui ont le sentiment de travailler dans l’insécurité

  • pour les employeurs qui peuvent voir leur responsabilité civile et pénale mise en cause en raison d’un évènement survenu sur les lieux de travail

Des mesures de protection collective permettant de prévenir les situations de violence externe doivent être recherchées avec les travailleurs concernés. »


 

Tout le monde s’accorde pour dire que le respect des autres est lié à l’éducation. Certes, mais en attendant ce changement générationnel, comment lutter contre les incivilités actuelles qui empoisonnent la vie de nombreux salariés?

Ne faudrait-il pas envisager que les employeurs dotent leurs salariés les plus exposés d'outils qui leur permettront de prouver leurs agressions?

Contrôleurs des transports, chauffeurs de bus, infirmières aux urgences, agents d’accueil d'administrations ou de magasins, toutes ces personnes sont régulièrement exposées à l’agressivité des usagers ou des clients.

Avoir QuiviveAPP sur son smartphone professionnel serait une avancée concrète dans l'implication des employeurs à défendre leurs salariés et améliorer leurs conditions de travail.

On peut imaginer que la généralisation de l’usage d’un tel outil imposera au plus grand nombre un meilleur comportement et moins d’incivilités.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

* https://www.inrs.fr/risques/agressions-violences-externes/ce-qu-il-faut-retenir.html